L' ASSISE SILENCIEUSE

Qu'est-ce que le zen

Le mot zen signifie méditation silencieuse, zen en japonais, ch’an en chinois et dhyana en sanscrit

Cette pratique consiste essentiellement à “juste s’asseoir”, “simplement assis”, ce qui est appelé zazen ou shikantaza ou Zuo Ch’an en chinois.

Elle ne repose sur aucun dogme ni sur aucune idéologie et est antérieure au  » bouddhisme »

De même que la lecture d’un menu ne révèle pas la saveur des plats, la seule connaissance des textes ne suffit pas à comprendre  zazen. Zazen, ouvre l’accès direct à la connaissance intime de soi-même.

Cette pratique nous a été transmise par des générations de patriarches et de maîtres, de maître à disciple, de personne à personne.

Ainsi, le moine indien Bodhidharma importa la pratique de la méditation zen en Chine au Ve siècle de notre ère. Puis, au XIIIe siècle, le zen Soto arrive au Japon, introduit par Eihei Dogen revenant de Chine.

Puisant sa force et son énergie dans cette pratique, le zen marque de son empreinte tous les moments de la vie. Ainsi zazen est l’apprentissage d’une sagesse qui s’exprime à chaque instant pour respirer, marcher, dormir, manger, travailler, penser, en vivant en harmonie avec les autres et avec l’environnement.

Si vous désirez vraiment réaliser ce qu’est zazen,  passez à l’action, ne faites rien !

Prenez un coussin de 20 à 30 cm d’ épaisseur ou un petit banc, une chaise et asseyez-vous dessus.

Croisez les jambes devant vous de façon que vos genoux pressent le sol, le mieux étant de placer le pied droit sur la cuisse gauche le pied gauche étant ramené contre le coussin. Vous pouvez aussi placer le pied gauche sur la cuisse droite. Mettez ensuite votre main gauche sur votre main droite, paume ouverte tournée vers le haut, l’extrémité des pouces se rejoignent en formant, avec les index, un bel ovale. Les pouces sont horizontaux, le tranchant des mains est placé contre le bas ventre. A partir de là, redressez la colonne vertébrale et tendez la nuque comme si vous vouliez pousser le ciel avec la tête. Rentrez le menton. Le nez doit être à la verticale du nombril, les oreilles à la verticale des épaules, et votre regard est posé à un mètre devant vous sur le sol.

Il est possible de pratiquer à genoux sur un zafu ou un banc, sur une chaise

Ensuite, lorsque vous êtes bien établi dans votre posture, prêtez attention à votre respiration.

Observez l’inspiration quand elle se produit. Soyez attentif à la sensation de l’air qui passe par les narines. Sans faire de rétention dès que vous avez inspiré, commencez à expirer lentement en laissant l’expiration descendre  sous le nombril au dantian (hara) en allant jusqu’au bout.

Restez ainsi calmement assis, sans penser à rien de spécial. Ne cherchez pas à faire le vide dans votre esprit. Laissez passer les pensées après en avoir pris conscience un instant et revenez à l’attention à la posture du corps et à la respiration. Votre esprit, parfaitement conscient de ce qui se passe, ne stagne pas sur rien et reste disponible pour accueillir la nouveauté de chaque instant sans se laisse emporter par les pensées.

C’est laisser les pensées surgir de la non-pensée et y retourner pour disparaître.

Se concentrer sur le fait d’être assis,

respirer avec un esprit  sans désir de profit personnel,

sans but, sans choix ni rejets, c’est zazen. 

Vous pouvez aussi pratiquer avec nous !

Les bienfaits de la méditation

Améliorez votre relation avec les autres.

Jour après jour, la méditation enrichie votre quotidien. Les effets sont tangibles. Votre écoute est plus profonde, votre compréhension plus profonde, votre relation aux autres s’améliore Vous prenez plus facilement de la hauteur face aux vicissitudes de la vie et trouvez les solutions (si elles existent) plus facilement.

Cultivez votre intelligence émotionnelle

Jour après jour, vous apprendrez à gérer vos émotions, petit à petit vous vous débarrasserez de la peur. Vous cultiverez la paix intérieure en apaisant votre mental ainsi vous saurez maintenir le cap de vos projets  en gardant votre motivation intacte.

Renforcez votre santé

La méditation permet d’améliorer son sommeil, de se défaire des addictions, de mieux vieillir, de retrouver ou d’augmenter sa libido.

Se connaître

Par l’approche de soi,  peu à peu, on dissout ces exigences qui entravent le mouvement de la vie sans se renier. On se débarrasse des croyances, des limitations qui nous empêchent d’exprimer notre vraie nature. Ainsi nous nous réalisons en accord avec nous-même.

Dans l’ouverture, la compréhension ou la non-compréhension, votre acceptation des autres, c’est toute votre relation au monde qui change. Douceur, compassion, patience, confiance vous imprègnent et deviennent votre quotidien.

Les fausses croyances de la méditation

Une analyse de nos émotions et de nos comportements.
Méditer tous les jours, c’est difficile.
Pour méditer, il est préférable de s’installer dans un endroit agréable.
Méditer, c’est se replier sur soi, se couper du monde et des autres.
La méditation, c’est pour les croyants en une religion.
Méditer c’est faire le vide.
La méditation c’est de la relaxation : c’est fait pour se détendre
La méditation se pratique en musique et / ou guidée
Méditer, c’est compliqué
Il est préférable de méditer en position allongée
La méditation est plus efficace si elle est pratiquée les yeux fermés
Je ne peux pas méditer, je suis trop énervé
Méditer c’est essayer d’atteindre un but : l’éveil
Méditer prend beaucoup de temps